Les pionniers. 40 ans plus tard. Que sont-ils devenus? Philippe Kahn, le GĂ©nie de Borland

Par Christian Vago CrĂ©dit photo d’entĂŞte : Philippe Kahn, Fullpower® https://fullpower.com/ Énorme! De parcourir les notes biographiques de ce pionnier Ă©poustouflant de l’informatique moderne, pour la prĂ©paration de cet article, m’a arrachĂ© bien des rires d’admiration, et combien d’exclamations! Le Santa Cruz Tech Beat Journal dĂ©crit le personnage comme « l’une des cinq figures ayant eu […]

Read More
Les pionniers. 40 ans plus tard. Que sont-ils devenus? Eugene Evans, le Computer Kid

Morceaux choisis d’un Ă©norme succès Nous sommes en 1981. Celui qu’on surnommait The Computer Kid, Ă©tait payĂ© une fortune pour concevoir des jeux vidĂ©o, chose peu commune pour l’Ă©poque! Eugene Evans, c’est son nom, n’a alors que 16 ans. Pourtant il rĂ©ussit Ă  dĂ©crocher un emploi de concepteur de logiciels dans une entreprise de Liverpool […]

Read More
Le nouveau C64 arrive!

Le nouveau C64 arrive!

  • Mai 05, 2020

C’est fait! Celui qui fut le plus grand succès de toute l’Histoire de l’informatique reprend du service! Il Ă©tait annoncĂ© et attendu par ses fans depuis une bonne dĂ©cennie! Jack Tramiel, son lĂ©gendaire crĂ©ateur, fondateur de Commodore Ă  la tĂŞte de laquelle il resta jusqu’en 1984, pourrait se targuer aujourd’hui d’avoir inspirĂ© des entrepreneurs passionnĂ©s, […]

Read More
Quand l’horlogerie rencontre GNU Linux et les biotechnologies

Une startup fait parler d’elle depuis la localitĂ© bien romantique de Villeneuve aux pieds des Alpes suisses. Tek&Lion et son centre de formation edahV fabrique ses propres montres, des modèles raffinĂ©s de haute facture, gravĂ©s Ă  votre identitĂ©, bijoux Ă©ternels! Depuis l’Ă©tĂ© 2017 Tek&Lion Ă©tend ses antennes jusqu’Ă  MontrĂ©al au Canada et Saint-Jean-sur-Richelieu pour devenir […]

Read More
Eugene Evans. Pionnier de l’informatique.

Un pionnier c’est… Quelqu’un qui a tracĂ© le chemin avant. Parmi ceux qui ont fait l’histoire de l’informatique, Eugene Evans. En 1984 Eugene Evans gagnait F 600’000 par an (six cents mille Francs français de l’Ă©poque, une somme qui ferait encore rĂŞver aujourd’hui!)

Read More