GNU / LinuxJeux vidéoLogicielsMatérielMobilitéOS nos chers systèmes d'exploitationPersonnages célèbresPionniersProgrammationTéléphonieVintage

Le nouveau C64 arrive!

C’est fait! Celui qui fut le plus grand succès de toute l’Histoire de l’informatique reprend du service! Il Ă©tait annoncĂ© et attendu par ses fans depuis une bonne dĂ©cennie!

Jack Tramiel, son lĂ©gendaire crĂ©ateur, fondateur de Commodore Ă  la tĂŞte de laquelle il resta jusqu’en 1984, pourrait se targuer aujourd’hui d’avoir inspirĂ© des entrepreneurs passionnĂ©s, près de 40 ans plus tard, qui travaillent Ă  ressusciter un produit ayant marquĂ© toute une Ă©poque de l’informatique.

Pour l’Histoire, rappelons que Commodore renaquit de ses cendres en 2010 après avoir Ă©tĂ© successivement rachetĂ©e par plusieurs entreprises qui firent tour Ă  tour faillite. C’est un entrepreneur amĂ©ricain de Floride, Barry Altman, qui racheta une partie des droits et propriĂ©tĂ©s intellectuelles avec le projet de relancer le modèle Amiga mais aussi, on s’en souvient, qui lança la fabrication du C64X, un ordinateur compatible PC contenu dans un boĂ®tier de Commodore 64.

D’autres modèles suivirent sous sa direction, dont un VIC-Slim. Il y eut aussi le VIC-Mini et l’Amiga-Mini qui n’Ă©taient pas sans rappeler leur cousin fabriquĂ© par Apple. Les Mini de Commodore Ă©taient des ordinateurs de type PC mais Ă©quipĂ©s du Commodore OS, un système d’exploitation basĂ© sur GNU / Linux Mint, dĂ©ployĂ© dans un style s’inspirant de l’atmosphère particulière des ordinateurs Amiga des annĂ©es 1985 Ă  1994.

La saison amĂ©ricaine de Commodore prit fin Ă  la mort de Barry Altman, qui dĂ©cĂ©da d’un cancer le 8 dĂ©cembre 2012 Ă  l’âge de 63 ans, 8 mois jour pour jour après Jack Tramiel, dĂ©cĂ©dĂ© le 8 avril 2012. SĂ»rement se seront-ils revus alors, s’amusant desquels, entre les Commodore et les Atari, Ă©taient les meilleurs. Nous n’oublions pas que Jack Tramiel avait pris la tĂŞte d’Atari Ă  son dĂ©part de Commodore en 1984 compagnie qu’il avait fondĂ©e 30 ans plus tĂ´t, en 1954.

L’aventure Commodore continua pourtant. Deux entrepreneurs italiens rachetèrent les droits sur la marque, Ă  leur tour. Ils relocalisèrent Ă  Londres le siège social de leur compagnie qu’ils baptisèrent Commodore CBM. Des tĂ©lĂ©phones portables tels que le PET et le Commodore LEO furent produits et d’autres produits pourraient arriver cette annĂ©e.

Mais c’est une autre compagnie britannique, Retro Games Limited, qui produit le C64-Mini, une console de jeu Ă  l’aspect du Commodore 64 mais d’une taille rĂ©duite, Ă©quipĂ© d’un faux clavier, Ă  laquelle il est toutefois possible de connecter un vrai clavier PC via un port USB. Le C64-Mini est en vente auprès de la plupart des grands distributeurs nationaux, sur plusieurs continents.

La vraie nouvelle, et la raison de cet article, est que Retro Games Ltd travaille Ă  la production d’un C64 « pleine taille ». Initialement prĂ©vu pour la fin 2019, rĂ©haussĂ© sur le plan technologique bien sĂ»r, il permet une connectivitĂ© HDMI, est Ă©quipĂ© d’un vrai clavier. LivrĂ© avec 64 jeux vidĂ©o C64, il offre aussi l’Ă©mulation VIC-20 et C64 pour la programmation en BASIC.

Sa mise en marchĂ© a Ă©tĂ© retardĂ©e de quelques mois en raison de la paralysie sur les chaĂ®nes de production et dans les transports, Covid-19 oblige. Mais qu’on se rassure, notre patience devrait ĂŞtre rĂ©compensĂ©e dans les semaines ou tout au plus dans les mois qui viennent!

Le Commodore 64 d'origine
L’Ă©dition 1982 du lĂ©gendaire Commodore 64

Author

admin

Join the Conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.