GNU / LinuxJeux vidéoLogicielsMatérielMobilitéOS nos chers systèmes d'exploitationPersonnages célèbresPionniersProgrammationTéléphonieVintage

Le nouveau C64 arrive!

C’est fait! Celui qui fut le plus grand succès de toute l’Histoire de l’informatique reprend du service! Il était annoncé et attendu par ses fans depuis une bonne décennie!

Jack Tramiel, son légendaire créateur, fondateur de Commodore à la tête de laquelle il resta jusqu’en 1984, pourrait se targuer aujourd’hui d’avoir inspiré des entrepreneurs passionnés, près de 40 ans plus tard, qui travaillent à ressusciter un produit ayant marqué toute une époque de l’informatique.

Pour l’Histoire, rappelons que Commodore renaquit de ses cendres en 2010 après avoir été successivement rachetée par plusieurs entreprises qui firent tour à tour faillite. C’est un entrepreneur américain de Floride, Barry Altman, qui racheta une partie des droits et propriétés intellectuelles avec le projet de relancer le modèle Amiga mais aussi, on s’en souvient, qui lança la fabrication du C64X, un ordinateur compatible PC contenu dans un boîtier de Commodore 64.

D’autres modèles suivirent sous sa direction, dont un VIC-Slim. Il y eut aussi le VIC-Mini et l’Amiga-Mini qui n’étaient pas sans rappeler leur cousin fabriqué par Apple. Les Mini de Commodore étaient des ordinateurs de type PC mais équipés du Commodore OS, un système d’exploitation basé sur GNU / Linux Mint, déployé dans un style s’inspirant de l’atmosphère particulière des ordinateurs Amiga des années 1985 à 1994.

La saison américaine de Commodore prit fin à la mort de Barry Altman, qui décéda d’un cancer le 8 décembre 2012 à l’âge de 63 ans, 8 mois jour pour jour après Jack Tramiel, décédé le 8 avril 2012. Sûrement se seront-ils revus alors, s’amusant desquels, entre les Commodore et les Atari, étaient les meilleurs. Nous n’oublions pas que Jack Tramiel avait pris la tête d’Atari à son départ de Commodore en 1984 compagnie qu’il avait fondée 30 ans plus tôt, en 1954.

L’aventure Commodore continua pourtant. Deux entrepreneurs italiens rachetèrent les droits sur la marque, à leur tour. Ils relocalisèrent à Londres le siège social de leur compagnie qu’ils baptisèrent Commodore CBM. Des téléphones portables tels que le PET et le Commodore LEO furent produits et d’autres produits pourraient arriver cette année.

Mais c’est une autre compagnie britannique, Retro Games Limited, qui produit le C64-Mini, une console de jeu à l’aspect du Commodore 64 mais d’une taille réduite, équipé d’un faux clavier, à laquelle il est toutefois possible de connecter un vrai clavier PC via un port USB. Le C64-Mini est en vente auprès de la plupart des grands distributeurs nationaux, sur plusieurs continents.

La vraie nouvelle, et la raison de cet article, est que Retro Games Ltd travaille à la production d’un C64 « pleine taille ». Initialement prévu pour la fin 2019, réhaussé sur le plan technologique bien sûr, il permet une connectivité HDMI, est équipé d’un vrai clavier. Livré avec 64 jeux vidéo C64, il offre aussi l’émulation VIC-20 et C64 pour la programmation en BASIC.

Sa mise en marché a été retardée de quelques mois en raison de la paralysie sur les chaînes de production et dans les transports, Covid-19 oblige. Mais qu’on se rassure, notre patience devrait être récompensée dans les semaines ou tout au plus dans les mois qui viennent!

Le Commodore 64 d'origine
L’édition 1982 du légendaire Commodore 64

Author

admin

Join the Conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.