Home DĂ©pĂŞches Carnet orange. Aaron Swartz est parti
DĂ©pĂŞches

Carnet orange. Aaron Swartz est parti

Sujet de l’acharnement d’un procureur et de la machine judiciaire, atteint de dĂ©pression — ainsi qu’en tĂ©moignent plusieurs de ses amis — Aaron Swartz est dĂ©cĂ©dĂ© le 11 janvier 2013 dans son appartement de Brooklyn Ă  New York.

Hormis sa participation active dans plusieurs projets majeurs du monde Internet, tel sa contribution Ă  l’Ă©laboration du standard des fils RSS pour le suivi des nouvelles en temps rĂ©el, Aaron Ă©tait Ă©galement un activiste, un militant du Web mais aussi de l’univers politique. Commentateur rĂ©gulier des mĂ©dias tĂ©lĂ©visuels il fut l’auteur de nombreux articles de presse traitant des questions de la corruption dans les institutions publiques occidentales, au sein des associations Ă  but non-lucratif, les mĂ©dias, dans la politique et sur l’utilisation de l’argent-roi pour inflĂ©chir les opinions publiques.

Son dĂ©cès laisse un goĂ»t de gâchis, avec l’Ă©vidence que les inquiĂ©tudes qui furent les siennes mĂ©ritent considĂ©ration et actes.

Sans la possibilitĂ© de parler du pouvoir du gouvernement, il n’y a aucun moyen pour les citoyens de s’assurer que ce pouvoir n’est pas utilisĂ© Ă  mauvais escient.

Aaron Swartz
Activist and WEB popularizer Aaron Swartz

About The Author

Author

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.