Home Graphisme, Histoire de l'informatique, Jeux vidéo, Personnages célèbres, Pionniers, Programmation Les pionniers. 40 ans plus tard. Que sont-ils devenus? Eugene Evans, le Computer Kid
GraphismeHistoire de l'informatiqueJeux vidéoPersonnages célèbresPionniersProgrammation

Les pionniers. 40 ans plus tard. Que sont-ils devenus? Eugene Evans, le Computer Kid

Morceaux choisis d’un Ă©norme succès

Nous sommes en 1981. Celui qu’on surnommait The Computer Kid, Ă©tait payĂ© une fortune pour concevoir des jeux vidĂ©o, chose peu commune pour l’Ă©poque!

Eugene Evans, c’est son nom, n’a alors que 16 ans. Pourtant il rĂ©ussit Ă  dĂ©crocher un emploi de concepteur de logiciels dans une entreprise de Liverpool et gagne plus de 75 000 dollars amĂ©ricains par annĂ©e. C’est l’Ă©quivalent de la valeur de deux maisons de ville!

Fils d’un chauffeur de bus, Eugene gagne sept fois plus que son père. Bien qu’il soit en bonne voie pour devenir millionnaire, Whizz Kid, comme on le surnomme aussi, reste modeste par rapport Ă  sa rĂ©ussite.

Whizz Kid et Imagine Software

En 1982 il fonde Imagine Software Ă  Liverpool, en Grande-Bretagne, avec cinq autres dĂ©veloppeurs de jeux vidĂ©o, dont trois anciens membres de Bug Byte Software une entreprise fondĂ©e en 1980 par Tony Baden et Tony Milner, deux diplĂ´mĂ©s en chimie d’Oxford. Bug Byte Software fut l’une des premières Ă  dĂ©velopper une gamme de jeux informatiques 8 bits au dĂ©but des annĂ©es 1980, pour Sinclair, Commodore et d’autres marques d’ordinateurs domestiques, notamment pour le Spectrum

Eugene Evans dans ABC Informatique

Imagine se fait rapidement remarquer, surtout pour le style de vie très ostentatoire de ses employés qui accumulent les voitures de sport.

Ă€ son apogĂ©e Imagine Software emploie 103 personnes. L’entreprise de logiciels Ă©dite toute une sĂ©rie jeux pour les ordinateurs domestiques 8 bits, dont le Commodore Vic-20, le C64 et le ZX Spectrum. L’un des titres les plus connus est Stonkers, un des premiers jeux de stratĂ©gie en temps rĂ©el.

L’entreprise mise beaucoup sur l’image de personnalitĂ©s comme Eugène Evans. Elle se distingue par ses publicitĂ©s Ă  gros budget, chose inhabituelle pour son temps, et par des jeux vidĂ©o prĂ©sentĂ©s dans des emballages particulièrement soignĂ©s. De ces points de vue, les fondateurs d’Imagine sont des prĂ©curseurs de ce qui allait devenir le marchĂ© du jeu informatique des dĂ©cennies plus tard.

MalgrĂ© son succès la compagnie s’effondre deux ans après sa crĂ©ation, croulant sous d’importantes dettes et Ă  cause d’une mauvaise gestion. La BBC y consacre mĂŞme un documentaire en 1984.

D’anciens employĂ©s d’Imagine fondent ensuite Psygnosis, qui se spĂ©cialise dans le dĂ©veloppement de jeux pour les ordinateurs ATARI ST et Commodore Amiga. Psygnosis fermera ses portes en 2012. D’autres fondent Denton Designs, toujours Ă  Liverpool. L’entreprise, qui se fait remarquer par des succès de jeux destinĂ©s aux ordinateurs Amstrad CPC, Commodore 64 et ZX Spectrum, fermera ses portes, quant Ă  elle, en 1995.

Eugene n’a pris part ni Ă  l’une ni Ă  l’autre.

Imagine, l’Ă©poque des mĂ©ga jeux

Les « mĂ©ga jeux » d’Imagine Ă©taient destinĂ©s Ă  Ă©tendre les capacitĂ©s du ZX Spectrum et du Commodore C64 en y ajoutant un add-on matĂ©riel (contenant par exemple de la mĂ©moire ROM supplĂ©mentaire et parfois d’autres matĂ©riels). Leurs jeux se vendaient Ă  un prix moyen de 30 Livres Sterling ce qui Ă©tait Ă©levĂ© (environ quatre fois le coĂ»t d’un jeu standard Ă  l’Ă©poque).

Le matĂ©riel servait Ă©galement de dongle, ce qui permettrait de lutter contre le piratage. Particulièrement deux titres furent fortement mĂ©diatisĂ©s par des publicitĂ©s aguicheuses : Psyclapse pour le C64, un jeu d’action fantastique, et Bandersnatch pour le Spectrum, un jeu d’action-aventure de science-fiction.

L’effondrement d’Imagine rĂ©vĂ©lera que ces deux jeux n’Ă©taient guère plus que des vaporware, et que le matĂ©riel lui-mĂŞme s’Ă©tait avĂ©rĂ© trop coĂ»teux Ă  produire, peu importe de quelle quantitĂ© on aurait parlĂ©. Bandersnatch allait surgir de ses cendres en tant que premier jeu de Psygnosis, sous le nom de Brataccas pour l’Atari ST et Amiga.

Eugene aujourd’hui

Au moment d’Ă©crire ces lignes Eugene Evans est Vice-PrĂ©sident du dĂ©veloppement des affaires chez Wizards of the Coast, une compagnie propriĂ©tĂ© de Hasbro dont le siège social est Ă  Renton non loin de Seattle dans l’État de Washington. Ă€ l’origine la compagnie se spĂ©cialisait dans l’Ă©dition de jeux de rĂ´le traditionnels (The Gathering, le jeu-culte Dungeons & Dragons) avant d’entamer un virage numĂ©rique et de proposer aussi des jeux vidĂ©o pour PC et consoles.

Quelques ordinateurs des annĂ©es 1980. Des noms tels que ZX81, Spectrum, C64, VIC-20 ou encore Dragon32 puis Dragon64 ou Alice Ă©taient alors très en vogue et faisaient rĂŞver de nombreux passionnĂ©s d’informatique!

Author

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.